Monnaie Japonaise

Monnaie Japonaise

La Monnaie Japonaise

La monnaie officielle du Japon est le Yen (symbole monétaire : ¥).
Sa gamme consiste en 6 pièces de ¥1, ¥5, ¥10, ¥50, ¥100 et ¥500 et 4 billets de ¥1000, ¥2000, ¥5000 et ¥10000.

Monnaie Japonaise

Les pièces

Pièce de 1 Yen, en aluminium:
Son design conçu en 1955 est le plus vieux parmi la monnaie japonaise. Pour la première fois, le design d’une monnaie a été mis en compétition lors d’un concours public. L’arbre Wakagi, dessiné sur la face, est un arbre imaginaire et symbolise la croissance du Japon.

Pièce de 5 Yens, en laiton :
La forme actuelle, percée au centre, a été conçue en 1949 puis l’écriture a été renouvelée en 1959. Le design de cette pièce représente les principales industries japonaises de l’époque : l’épi de riz = l’agriculture, l’eau = la pêche, la roue = l’industrie. Par ailleurs, le brin sur le côté pile symbolise la démocratie parlementaire du Japon suite à la défaite de la 2nde guerre mondiale.

Pièce de 10 Yens, en bronze :
Elle a été émise en 1959. Le temple dessiné sur la pièce est le Byodo-in Houou-do à Kyoto, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il a été construit par le clan de Fujiwarano Yorimichi, régent de l’époque Heian, en 1052. Il a fait construire ce temple afin de créer un paradis dans ce monde. Il n’a jamais été détruit à 100% malgré les guerres civiles et les deux guerres mondiales. De ce fait, il représente la longévité et la richesse culturelle.

Pièce de 50 Yens, en cuivre blanc :
La première pièce de 50 yens a été conçue en 1955 est était en argent. Son design avait été mis en compétition lors d’un concours public comme pour la pièce de 1 yen. La première version de la pièce n’étant pas percée, ressemblait énormément à celle de 100 yens. Son design a donc été modifié en 1977 pour être percé lors du renouvèlement de la pièce de 100 yens. Sur le côté face, on distingue des chrysanthèmes, symbole du pouvoir impérial au Japon.

Pièce de 100 Yens, en cuivre blanc :
La première pièce de 100 yens en argent est entrée en circulation en 1957 avec un dessin d’un phénix pour ensuite être remplacé en 1959 par un dessin d’épi de riz. L’argent devenant de plus en plus cher, il a été remplacé par le cuivre blanc en 1977 et en même temps, le dessin par la fleur de cerisier symbolisant le pouvoir impérial au Japon.

Pièce de 500 Yens, en laiton et en nickel :
C’est la pièce la plus récente et la plus forte en valeur. Elle a été introduite en 1982 pour être utilisée dans des distributeurs automatiques de boissons ou de tickets de métro car ils se développaient très rapidement et les prix affichés commençaient à augmenter. Sur le côté face, on y voit un dessin d’un paulownia, un arbre sacré du fait que le phénix vient se poser dessus. Sur le côté pile, on y voit un bambou en haut et en bas et un tachibana, un agrume japonais, à gauche et à droite.
En 2000, sa matière a été remplacée par le nickel et le laiton afin de lutter contre la contrefaçon tout en conservant le même design.

Les billets

Des personnages historiques sont représentés sur les billets. Comment sont sélectionnés ces personnages :

  • Ces personnages doivent être familiers des Japonais de tout âge de par sa valeur culturelle et non pas politique.
  • Les portraits ou photographies doivent être clairs afin de résister lors de son impression.

Billet de 1000 Yens :
Le modèle actuel a été mis en circulation en 2004. Sur le recto, on y voit le portrait de Hideyo Noguchi (1876-1928), bactériologiste qui s’est consacré à l’étude de la fièvre jaune. Sur le verso, sont dessinés le Mont Fuji et la fleur de cerisier, les symboles du Japon.

Billet de 2000 Yens :
Il a été mis en circulation en 2000 afin de célébrer l’organisation du sommet du G8 qui a eu lieu sur l’île d’Okinawa en juillet la même année. C’est le seul billet où n’apparaît pas de portrait de personnage : sur la recto est dessiné le portail Shurei-mon du château de Shuri à Naha (Okinawa) et sur le verso, Murasaki Shikibu et son fameux roman « Le Dit du Genji » écrit au XIe siècle, considéré comme le premier roman psychologique du monde.

Billet de 5000 Yens :
Le modèle actuel a été mis en circulation en 2004 et c’est la deuxième fois qu’une femme apparaît sur un billet (la première étant l’impératrice Jinguu en 1881). Cette femme est Ichiyo Higuchi (1872-1896), poète de l’ère de Meiji. Sur le verso, on aperçoit une peinture d’Iris de Korin Ogata (1658-1716).

Billet de 10000 Yens :
Le modèle actuel a été mis en circulation en 2004 en même temps que les billets de 1000 et 5000 yens. Sur le recto, on y voit le portrait de Yukichi Fukuzawa (1835-1901), penseur, écrivain, enseignant, traducteur ayant fondé l’université de Keio et sur le verso, le phénix du temple Byodo-in Hououdou (on parle parfois du phénix du Pavillon d’or à Kyoto).