Asakusa et Temple Senso-ji

Asakusa et Temple Senso-ji

Asakusa et Temple Senso-ji

Asakusa et Temple Senso-ji
Temple Senso-ji

Asakusa

Le quartier d’Asakusa est situé au nord est de Tokyo, au bord de la rivière Sumida et est considéré comme le vieux quartier de Tokyo avec les petits commerçants. Le quartier s’est développé autour du Temple Senso-ji construit originairement au VIIe siècle. Ce quartier attire le monde depuis l’époque Edo au XVIIe siècle.

Le quartier d’Asakusa et le Temple Senso-ji sont si étroitement liés que leurs noms sont écrits avec les mêmes caractères chinois : 浅草 qui signifie « herbe peu profonde ». « Seonso » est la prononciation chinoise et « Asakusa » est la prononciation japonaise. Lorsque le Temple Senso-ji a été fondé, le quartier d’Asakusa n’était pas une ville animée comme aujourd’hui, mais une prairie sauvage où vivaient très peu de gens. Grâce au Senso-ji, Asakusa est devenu un centre de pèlerinage en attirant beaucoup de gens.

Temple Senso-ji

C’est le plus ancien et le plus célèbre temple à Tokyo et également le symbole du quartier d’Asakusa.

Le premier édifice a été fondé en 628 par 2 pêcheurs du quartier qui auraient trouvé dans leur filet une petite statue en or de Kannon (観音)jetée dans la rivière de Sumida. Aujourd’hui, cette statue n’est pas visible mais vous pouvez entrer dans le temple principal et y faire la prière.

Tous les bâtiments du Senso-ji ont été malheureusement détruits totalement pendant la 2e guerre mondiale et reconstruits en 1958.

Devant le bâtiment principal, un immense récipient en bronze est représenté. La fumée de l’encens est considérée comme le souffle des dieux et est censée guérir les maladies. Les fidèles y déposent les bâtons d’encens et essaient de mettre la fumée sur leur corps.

Porte du tonnerre -Kaminari-mon(雷門)
La porte du tonnerre -Kaminari-mon est la porte principale du Senso-ji (il y a d’autres entrées mais c’est le plus important), située au sud du temple. Elle a été construite originairement en 1635. Son vrai nom est 風雷神門 (fu-rai-jin-mon) qui signifie la porte de divinités du vent et du tonnerre : à droite de la porte principale, vous pouvez trouver la statue de la divinité du vent et à gauche la divinité du tonnerre. Ces divinités ont le rôle d’éloigner le mauvais esprit.
La porte a été malheureusement brûlée en 1865 et grâce au don du fondateur de Panasonic M. Konosuke Matsushita, elle a pu être reconstruite. Sur la partie bas de la lanterne rouge pendue au milieu de cette porte, pour remercier à M. Matsushita, 松下電器 (Matsushita Denki), ancien nom en japonais de Panasonic est inscrit. Cette lanterne rouge pèse 700kg avec 3.9m de hauteur et 3.3m de largeur et est pliée en cas de typhon pour que la lanterne ne soit pas abimée.

Rue Nakamise (仲見世通り-Nalamise-dori)
Cette allée marchande de 250m, entre la Kaminari-mon et la porte aux trésors, est née entre 1688 et 1735. Depuis le début de la création de cette allée,  cette dernière est remplie de petits marchands qui vendent les souvenirs d’Asakusa pour les pèlerins.

Porte aux Trésors(宝蔵門-Hoso-mon)
Dans la partie supérieure de la porte, il y a une salle dans laquelle les trésors du temple sont conservés, d’où le nom

Asakusa et Temple Senso-ji
Tongue en paille de riz

« Porte aux trésors ». Autrefois, la porte était appelée la porte de Ni-o(仁王)car les divinités gardiennes Ni-o sont installées chaque côté de la porte. Les divinités Ni-o sont représentées toujours en couple : celle avec la bouche ouverte exprime sa puissance exprimée et l’autre avec la bouche fermée symbolise la puissance latente.

Derrière ces 2 statues de Ni-o, une paire de tongue de 500kg, 4.5m de longueur et 1.5m de largeur, faite de paille du riz est accrochée. C’est une offrande de la préfecture de Niigata qui est la plus grande productrice du riz.

Pagode à 5 étages(五重塔-Gojuno-to)
Cette pagode a été construite originairement en 942 en même temps que le temple principal et a été reconstruite en 1973.
La pagode à 5 étages était considérée comme le stupa qui garde le reste du corps de Bouddha. De haut en bas, chaque étage représente les 5 éléments bouddhiques : le ciel, le vent, le feu, l’eau et la terre.

Sanctuaire Asakusa(浅草神社-Asakusa Jinja)

Ce petit sanctuaire shintoïste, construit juste à côté du bâtiment principal du temple Senso-ji, a été édifié en 1649 par le 3e Shogun Tokugawa Iemitsu pour rendre hommage aux 2 pêcheurs qui auraient trouvé la statue de Kannnon et au chef du village qui a accordé la construction du temple.

Maintenant, entre le temple et le sanctuaire, il y a une rue qui les sépare mais avant la restauration de Meiji en 1868, le sanctuaire était construit dans le domaine du temple. 2 religions coexistaient dans le même domaine, c’est ce qu’on appelle le syncrétisme du bouddhisme avec le shintoïsme (voir la page shintoïsme). Mais à la restauration de Meiji, la séparation de ces 2 religions ont été ordonnée par l’empereur. Alors de nos jours, la rue est construite pour marquer la différence.

Le festival de Sanja-matsuri (三社祭)se tient chaque année en mai. C’est l’un des 3 plus grands festivals à Tokyo.


Information

Accès : à pied de la station du métro Asakusa de la ligne Ginza
Entrée : Gratuit
Heure d’ouverture : Le domaine du temple est ouvert 24h/24h mais le temple est fermé au coucher du soleil.


Plan du quartier